115 000 agents de santé et d’aide à la personne sont morts à cause du Covid-19

115 000 agents de santé et d’aide à la personne sont morts à cause du Covid-19

@pixabay

Lors de la dernière Assemblée mondiale de la Santé (AMS), fin mai, le Conseil International des Infirmières (CII) a exigé une action rapide et radicale des dirigeants du G7 envers leur profession. Près de 120 000 agents de santé sont décédés des suites du coronavirus. Pour le CII, ce bilan tragique doit faire réagir.

« Aux yeux des infirmier(e)s, la réunion de cette année de l’Assemblée mondiale de la Santé est celle qui fait le plus date, pour des raisons dont nous souhaitons nous souvenir, mais aussi pour des raisons que nous ne devons jamais oublier », a déclaré Howard Catton, directeur général du CII.

L'une de ces raisons est le nombre de décès parmi le personnel de santé. Le Dr Tedros, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), rappelle que 115 000 agents de santé et d'aide sont morts après avoir contracté le coronavirus : « Ce bilan équivaut à plus de 200 agents de santé et d’aide à la personne mourant chaque jour depuis le début de la pandémie ». Il précise en outre que ces données ne sont pas complètes puisque certains rapports d'infections ou de décès sont fragmentaires.

Un message clair

Ce bilan dramatique a induit une cohésion de la part du CII. Howard Catton annonce que « c’est également la première fois que les Orientations stratégiques mondiales pour les soins infirmiers et obstétricaux sont adoptées en salle à l’AMS et à l’unanimité ». Les infirmiers souhaitent que leur vocation reçoive un investissement important dans la formation, le leadership, les emplois et la pratique de soins. « Il faut que les États Membres s’approprient leur nouvelle stratégie et l’applique sans délai », déclare le Conseil.

Dans cette logique de sensibilisation, Annette Kennedy, présidente du CII, a publié une lettre ouverte adressée aux dirigeants du G7. Elle considère qu'un traité mondial, relatif aux pandémies, doit être élaboré et approuvé afin de protéger les systèmes de santé. Cet accord devra placer « la protection et la sécurité des infirmières et des agents de santé au cœur même du traité », clarifie la présidente.

Pour en savoir plus : Communiqué du Conseil International des Infirmières

À lire aussi

Retrouvez toutes nos actualités dans la newsletter

Pour vous abonner à notre newsletter, veuillez svp saisir votre adresse email dans le formulaire ci-dessous et cliquer sur le bouton « Envoyer » :

* Champ obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

Vous pouvez mettre à jour vos préférences d’abonnement.